Le 29 juin, on célèbre Saint-Pierre et Saint-Paul et, comme tout anniversaire qui se respecte, celui-ci aussi a ses traditions liées aux coutumes populaires.

Le culte de saint Pierre remonte au Moyen Âge et a été introduit en Lombardie par des moines bénédictins. De nombreuses croyances et traditions lui sont associées, notamment relatives à la pêche, étant saint Pierre un pêcheur.

Mais il existe une tradition, répandue dans tout le nord de l’Italie, particulièrement fascinante et encore pratiquée aujourd’hui : c’est la barque de San Pietro , qui apparaît comme par « magie » dans la nuit du 28 au 29 juin.

La tradition de la barque de Saint-Pierre consiste à remplir à moitié une bouteille ou une carafe en verre d’eau froide (provenant d’une source de préférence), puis d’y verser très délicatement l’albumen d’un œuf.

Sans trop cogner ni trop déplacer le contenant, il faut le sortir dehors, sur le rebord de la fenêtre de la maison et mieux sous un arbre, et le laisser ouvert toute la nuit : la rosée fera la magie.

Le lendemain matin, vous remarquerez que le blanc d’œuf a pris une forme semblable à celle d’un voilier. Des filaments blancs, presque transparents se seront formés, dont la forme ressemble à celle des voiles déployées.

Selon la tradition, les voiles ouvertes indiquaient l’arrivée du soleil, tandis que les voiles fermées et fines, l’arrivée de la pluie.

Aujourd’hui, la tradition de la barque de Saint-Pierre est mise en pratique avant tout comme un bon présage.