Trouvez-lui un emplacement lumineux, arrosez-le souvent en été et taillez-le en automne. Trois conseils simples pour prendre soin de votre dipladenia, une plante grimpante originaire des pays d’Amérique centrale qui peut aussi être cultivée sur le balcon de la maison.
Gaïa Cortese  17 mars 2021

Reconnaissable à ses fleurs campanulées dans les tons blanc, rose et rouge, le dipladenia est une plante ornementale appartenant à la famille des Apocynaceae et originaire des pays d’Amérique centrale. C’est une plante grimpante , utilisée pour embellir terrasses et balcons, pergolas et jardins. Il existe près de deux cents variétés de dipladenia , ou mandevilla , certaines d’entre elles sont plus adaptées à la culture en intérieur comme le dipladenia rosea , tandis que d’autres sont plus adaptées à la culture en extérieur comme le dipladenia williamsii .

Dans tous les cas , l’entretien de cette plante est très simple , à condition de l’arroser régulièrement à la saison la plus chaude, lui garantissant une position lumineuse et des températures douces.

Comment faire pousser du dipladenia
  • 1.
    Caractéristiques de la plante
  • 2.
    Climat et emplacement
  • 3.
    Sol et fertilisation
  • 4.
    Quand l’arroser
  • 5.
    Floraison
  • 6.
    Taille
  • 7.
    Troubles et maladies

Caractéristiques de la plante

Dipladenia se distingue non seulement par ses fleurs en forme de cloche et de taille généreuse (jusqu’à 5 cm de diamètre), mais aussi par ses feuilles d’un vert brillant intense , qui ne passent pas inaperçues. Vu son origine, il n’est pas surprenant que cette plante soit une véritable liane tropicale ornée de magnifiques fleurs et qui, en lui apportant le bon support, puisse embellir un coin du jardin ou une terrasse de la maison.

Climat et emplacement

Le Dipladenia apprécie la douceur du climat et ne tolère pas les températures trop basses ou trop élevées. La température idéale pour pouvoir pousser est d’environ 21°C, c’est pourquoi en été il faut la protéger à l’ombre si le climat a tendance à la chaleur torride. Pendant les mois d’hiver, cependant, le dipladenia doit être conservé à une température comprise entre 10 et 14°C, éclairé par la lumière naturelle, dans un endroit à l’abri du froid. Le meilleur endroit où placer cette plante est une zone lumineuse , à l’intérieur comme à l’extérieur de la maison, selon les saisons et les températures.

Sol et fertilisation

Le sol idéal pour le bon développement de cette plante grimpante est un mélange de terre de jardin, de tourbe, de sable et de feuilles . L’important est que le sol soit riche en substances organiques, sinon vous pouvez ajouter de l’humus ou fertiliser au printemps et en été.

Quand l’arroser

Le Dipladenia a besoin d’être arrosé souvent, surtout en été. Laissez la terre s’assécher entre un arrosage et l’autre, sans trop vous soucier de la plante qui tolère facilement de courtes périodes de sécheresse. Pour garantir l’humidité, vous pouvez mettre du gravier humide dans la soucoupe et asperger les feuilles d’eau en fin de soirée.

Floraison

La période de floraison du dipladenia est la fin du printemps et la bonne nouvelle est que les fleurs continuent à se développer jusqu’à l’arrivée de l’automne. Assurez-vous de placer la plante dans un endroit frais en hiver, pour profiter d’une floraison abondante en été.

Taille

Le dipladenia doit être taillé à l’automne , en plein repos végétatif. La taille de la plante aide à favoriser le développement latéral des branches, des feuilles et des fleurs, ainsi qu’à donner la forme souhaitée à la plante elle-même.

Troubles et maladies

Si vous remarquez que les feuilles de votre dipladenia commencent à jaunir et se couvrent de petits points foncés, cela pourrait signifier qu’il a été attaqué par l’ araignée rouge , un acarien qui peut aussi devenir nuisible si vous n’intervenez pas rapidement avec un produit spécifique. Une autre intervention que vous pouvez faire est d’augmenter l’humidité de la plante car c’est précisément l’air sec qui favorise la prolifération de cet acarien.

Si vous remarquez plutôt des taches blanchâtres , l’attaque vient probablement de la cochenille cotonneuse que vous pourrez retirer avec un coton imbibé d’ alcool dénaturé ou avec un insecticide spécifique si l’infestation est déjà étendue.

Si des taches brunes apparaissent , peut-être que la plante a été peu arrosée ou a été exposée au soleil direct. Faites également attention aux feuilles pendantes : si cela se produit pendant la saison la plus froide, cela pourrait être un problème de température (trop basse), alors déplacez la plante dans un endroit plus abrité.