Le fruit le plus caractéristique de la saison hivernale est certainement l’ orange , avec ses différentes nuances de couleurs chaudes et son arôme intense et incomparable. Depuis quelques années, la coutume de décorer le sapin de fête avec des écorces et des tranches d’orange séchées est également revenue à la mode, alliant tradition et recyclage créatif. En général, l’ oranger est cultivé à partir de boutures et de greffons : en effet, la plante commence à porter ses fruits plusieurs années après le semis, mais lorsque l’on déguste une orange particulièrement douce et aromatique il est difficile de résister à la tentation d’en extraire la graine et de planter il. Voici donc quelques conseils pour planter un oranger à partir de graines.

Extraire le pépin d’orange

Tout d’abord, sélectionnez une orange dont vous aimez particulièrement le goût : le fruit que vous obtiendrez, en effet, s’il est cultivé correctement, aura un goût similaire à celui de l’original. Coupez l’orange en deux à l’aide d’un couteau et extrayez les graines en sélectionnant celles qui vous paraissent plus grosses et “plus saines”. Les graines de l’orangeelles sont assez coriaces : pour assurer leur germination, il faut donc prendre quelques précautions préalables. Tout d’abord, les pépins d’orange doivent être lavés et rincés à l’eau et au savon, afin d’éliminer les éventuels résidus de pulpe qui pourraient moisir et se détériorer avec le temps. Après le lavage, il est bon de laisser tremper les pépins d’oranger dans de l’eau propre pendant vingt-quatre heures : cela aidera à ramollir la partie externe du pépin. Avec un couteau bien aiguisé, coupez la peau de la graine d’orange en partant de la partie la plus effilée et épluchez-la. Cela facilitera la germination.

Planter la graine d’orange

Pour que les graines d’orangers germent, il faut tout d’abord les placer dans une boite en plastique tapissée de papier absorbant préalablement humidifié. La boîte doit être fermée et conservée dans un endroit ombragé jusqu’à ce que les graines aient commencé à germer, au bout d’une dizaine de jours. Les graines qui n’ont pas germé peuvent être jetées à ce stade.

Pour l’ oranger , il est de bon ton d’utiliser un vase en terre cuite à remplir d’une couche de cailloux, puis de terre mélangée à du sable et des graviers. Pour obtenir un pH acide du sol, favorisé par les agrumes , on peut ajouter du marc de café.

À ce stade, la graine d’oranger est prête à être plantée dans le sol, à environ deux ou trois centimètres de profondeur.

Prendre soin de l’oranger

La plante orange pousse dans les zones climatiques tempérées et chaudes et ne peut pas supporter les températures hivernales rigoureuses, il est donc bon d’évaluer la possibilité de garder la plante à l’intérieur jusqu’à l’arrivée de l’été. Dans tous les cas, placez l’oranger dans un endroit ensoleillé. Le sol de l’oranger doit être humide mais sans excès : surtout en hiver, attendez que la terre soit presque sèche avant de procéder à l’irrigation, pour éviter la stagnation de l’eau qui pourrait compromettre sa santé. Le plant d’oranger nécessite de nombreux nutriments : il est donc bon d’utiliser régulièrement du compost ou des engrais organiques riches en azote, phosphore et potassium.

Les orangers cultivés en pot ne doivent généralement pas être taillés : en cas de besoin d’éclaircir le feuillage, l’idéal est cependant d’attendre les premiers mois d’été et de procéder tous les deux ans.

L’orange dans la cuisine

L’orange se prête comme ingrédient dans de nombreuses recettes, tant sucrées que salées : de la fameuse et surprenante salade d’orange et de fenouil de la tradition méditerranéenne, à la création de confitures et marmelades pour gâteaux et biscuits, jusqu’au confisage de l’écorce. Son goût sucré et acide à la fois donne une touche d’originalité à chaque plat. Beaucoup ont la bonne habitude de boire du jus d’orange fraîchement pressé le matin : pourquoi ne pas essayer de lui donner un petit plus d’exotisme ? Il suffit d’insérer quelques oranges, préalablement épluchées et débarrassées des filaments les plus résistants, dans le blender. Avant de l’activer, ajoutez des tranches de racine de gingembre frais et de curcuma dans les quantités souhaitéesfrais ou en poudre, éventuellement du sucre et un peu d’eau pour diluer le goût. Après avoir mixé, passer le jus au tamis pour enlever les pépins. Votre jus, grâce à l’ajout d’épices, aura ainsi obtenu une saveur originale et une couleur encore plus éclatante !