La « maladie des moisissures » est peu connue, mais très répandue. La moisissure, qui est composée de biotoxines que le corps ne peut pas traiter, peut pénétrer dans notre corps et provoquer une variété de symptômes qui peuvent varier d’une personne à l’autre. Ci-dessous, nous vous énumérons 10 symptômes de la « maladie des moisissures ».

Nez qui coule . Avec la congestion, c’est l’un des principaux symptômes de la maladie des moisissures. Ceci est causé par le mucus créé par le système immunitaire pour protéger le corps des moisissures.

Éternuement . La moisissure peut provoquer des symptômes semblables à ceux du rhume, notamment des éternuements. Les spores de moisissure provoquent une irritation du nez et de la gorge.

Toux . Lorsque les spores de moisissures sont inhalées, elles irritent la muqueuse de la gorge, provoquant une toux.

Yeux qui piquent . Tout comme d’autres allergènes comme le pollen, la moisissure incite également le corps à libérer de l’histamine. L’une des causes les plus courantes est la démangeaison des yeux, du nez et de la gorge.

Lacrymation . L’histamine favorise également la production de larmes : elle incite le système immunitaire à créer des fluides pour éliminer les allergènes et autres toxines.

Peau sèche . Une réaction allergique à la moisissure peut provoquer une inflammation et une irritation de la peau.

 

Dyspnée . Un autre des symptômes les plus fréquents : lorsque vous inhalez des spores microscopiques, elles irritent et enflamment les parois de votre gorge et de vos voies respiratoires, réduisant le flux d’air.

Manque d’air . Un symptôme associé à la dyspnée. L’asthme peut également être une conséquence de la maladie des moisissures.

Douleur thoracique . Il est moins fréquent, mais également associé à cette condition. La douleur est associée à une sensation de pression.

Que faire pour réduire le risque . Il est conseillé d’utiliser un déshumidificateur dans les endroits de la maison où il y a moins de circulation d’air, comme dans la salle de bain si elle n’a pas de fenêtres. Nettoyez fréquemment les zones les plus exposées à l’accumulation d’eau et d’humidité.