Les plantes ont besoin de soins particuliers pour se développer sainement et s’épanouir . En effet, les plantes à fleurs ne peuvent orner les espaces intérieurs ou extérieurs de magnifiques fleurs colorées que sous certaines conditions.

Chaque plante a ses propres besoins, différents des autres. Mais certaines astuces sont universelles et peuvent être appliquées à n’importe quelle plante pour stimuler la croissance et la floraison.

Si vous avez des plantes à fleurs qui ne fleurissent pas, les 12 conseils que nous vous proposons ci-dessous vous permettront d’identifier la cause du problème et de le résoudre pour obtenir une floraison longue et abondante .

1. Lumière

Si vos plantes ne fleurissent pas, cela est probablement dû à une mauvaise exposition au soleil. Certaines plantes à fleurs ont besoin de jusqu’à 6 heures de soleil par jour.

Si tel est le cas, assurez-vous que les plantes reçoivent la bonne quantité de lumière solaire.

2. Emplacement

Selon l’heure de la journée, certaines plantes préfèrent la lumière directe du soleil ou l’ombre partielle.

Les hortensias et les azalées, par exemple, ne doivent pas être exposés au soleil pendant l’après-midi. Les plantes grasses, les bougainvilliers et les roses, en revanche, l’apprécient.

3. Nutriments

Pour fleurir, les plantes ont besoin d’engrais riches en nutriments comme le phosphore, qui stimule la floraison, l’enracinement et la photosynthèse.

Pour une floraison abondante, utilisez un engrais contenant du potassium, de l’azote et du phosphore.

4. Excès d’engrais

Comme nous l’avons déjà dit, fertiliser une plante est important pour sa santé. Cependant, les engrais doivent être utilisés avec parcimonie.

Un terreau trop fertilisé empêche les plantes d’absorber l’eau, ce qui les fait flétrir.

5. Taille

Tailler une plante est important pour la garder en bonne santé et stimuler sa floraison. Lorsqu’il est bien fait, il peut prolonger la durée de vie de la plante.

Évidemment, il est important de savoir quand tailler la plante pour éviter d’éliminer les bourgeons et donc les futures fleurs.

6. Évitez de couper les pousses

La taille est une opération très délicate, car une petite erreur suffit pour couper les pousses et donc compromettre leur croissance et leur floraison.

Vous devez reconnaître la nouvelle et l’ancienne croissance, puis couper les branches qui ont déjà donné leurs fleurs.

7. Coupez les rejets

Un rejet est une pousse de racine qui peut être séparée et plantée à un autre endroit. Afin de ne pas affaiblir la plante mère, il est recommandé de couper les rejets, qui ont leur propre système racinaire et peuvent “voler” les nutriments de la plante mère.

Coupez les rejets dès leur apparition.

8. Retirez les fleurs fanées

Si vos plantes ont du mal à pousser et à se développer, elles peuvent être infectées par des parasites ou avoir une maladie.

Vérifiez les feuilles de la plante pour les insectes ou les champignons. Pour les éliminer vous pouvez utiliser des produits naturels comme le savon noir ou une décoction d’ail.

10. Température

Le froid et le gel peuvent endommager les pousses qui produisent des fleurs, et même les faire mourir, empêchant la plante de fleurir.

Protégez les plantes du froid jusqu’à la fin de l’hiver.

11. Taille de la casserole

Si vous faites pousser des plantes dans des pots trop grands, elles pousseront sur les racines au détriment des fleurs.

Le pot doit être de taille adéquate afin d’avoir un bon équilibre entre les racines et les fleurs.

12. La plante est arrivée à maturité

Les plantes fleurissent lorsqu’elles atteignent le stade de maturité. Certaines espèces mûrissent plus tôt que d’autres.

Vérifiez le temps de maturité moyen de votre plante pour pouvoir déterminer s’il faut attendre plus longtemps pour voir les premières fleurs.